/
PRÉSENTATION DU PROJET

FR / EN

/ LES VEILLEURS : UNE PERSONNE CHAQUE MATIN ET UNE AUTRE CHAQUE SOIR, VEILLE SA VILLE ET SA RÉGION PENDANT UNE HEURE, AU LEVER ET AU COUCHER DU SOLEIL, ET AINSI DE SUITE PENDANT 365 JOURS.

Être présent dans un site spécifique, être acteur / observateur, questionner l’espace, comment on le perçoit et le reçoit, avec ses sens en éveil, ouvrir son regard à perte de vue et éprouver la rencontre entre notre corps et ce paysage que l’on découvre ou redécouvre... Voilà le sens de cette performance pendant laquelle chaque participant fera l’expérience d’une notion fondamentale dans la pratique chorégraphique : la qualité d’une présence.

Ce moment, en-dehors des contingences du quotidien, est un temps privilégié que chaque veilleur se donne à lui-même. Cette heure est l’occasion de se laisser aller à goûter la poésie de cet instant. Avec légèreté et sans stress, se retirer du monde, tout en étant conscient d’être au centre d’un projet à l’échelle d’une population et de son territoire.

Il n’est pas nécessaire d’être de la ville. Les personnes des environs, des pays voisins ou des personnes de passage sont invitées à partager la responsabilité de « veiller ». Toute personne de près ou de loin en relation avec la ville est la bienvenue pour prendre part à cette expérience.

« Ce projet inscrit quelque chose du corps en dialogue avec une ville, suscitant une expérience du lieu et du temps, exceptionnelles, privilégiées. Quelque chose rayonne, signifie le rythme des saisons, des activités quotidiennes, des flux de la cité. A chaque heure accomplie, un infime changement a été accompagné. »
Joanne Leighton, propos recueillis par Gérard Mayen pour Danser.

/
Direction & création, Joanne Leighton | Scénographie, Benjamin Tovo | Production, WLDN |