/
LE DESIGNER

FR / EN


/ BENJAMIN TOVO

Formé au sein de l’ENSAAMA Olivier de Serres, de l’ENSCI – les Ateliers et de différents ateliers d’architecture et de scénographie, Benjamin Tovo conçoit depuis une quinzaine d’années des aménagements dans le cadre de marchés publics et privés.

Chercheur studieux et réceptif, appuyé par un solide réseau de professionnels de la création et de la réalisation, il donne sens et corps à des projets d’aménagements de diverses natures pour des musées, des entreprises et des particuliers.

En quête d’expressions simples, marquantes et enveloppantes, il est attentif autant aux circulations et à la praticité des lieux qu’il investi qu’à la justesse de leurs lignes, textures, couleurs et mises en lumière.

Les espaces que Benjamin Tovo dessine et dont il est la réalisation sont conçus à la mesure des envies, des besoins et des moyens de ses commanditaires, et réservent toujours une place pour d’heureuses surprises.

benjamintovo.com


/ POUR LES VEILLEURS

Le projet de Benjamin Tovo s’inscrit dans un dialogue avec un lieu précis. C’est à travers sa structure que le veilleur observe la Cité, la Région. Éclairée au moment de la veille, cette structure manifeste la présence d’un regard tourné vers la ville. La fenêtre qui accueille le veilleur prend la forme d’un couloir vitré à ses deux extrémités, un sas au bout duquel se trouve la ville.
De part et d’autre du volume se détache un viseur qui plonge sur la ville tout en la cadrant. Un contraste se crée alors pour le veilleur entre les dimensions restreintes du sas et l’immensité d’un paysage, d’une ville, qui se déploie sous ses yeux.
Le corps est contraint tandis que le regard peut s’échapper.


/ DES POINTS DE VUE POTENTIELS VERS D’AUTRES HORIZONS

En tant que designers, concevoir la structure destinée à accueillir ces 730 veilleurs nous permet de composer à partir de contrastes stimulants. Il s’agit de concevoir un habitacle qui sera vécu par son utilisateur comme un espace intime, un espace privé et personnel. Pourtant, 729 autres veilleurs partageront cet espace. Nous sommes sensibles à cette rencontre entre le personnel et le collectif. Dans cet espace de contemplation, la singularité du veilleur rencontre également la diversité de l’espace urbain, l’ensemble des vies et des regards qu’il comporte. Croiser les échelles et mêler les expériences sont les moteurs de notre proposition. Notre projet tente de s’intégrer au mieux dans le contexte dans lequel il prend place. — Benjamin Tovo, Nounja Jamil

La cinquième édition du projet Les Veilleurs traverse le Rhin pour s’implanter dans le tissu urbain de Freiburg im Brisgau. Orienté vers l’Est et vers l’Ouest, le regard du veilleur se pose en trait d’union entre Forêt-Noire et Vosges, entre le souvenir du premier abri construit à Belfort et une poursuite de l’expérience par delà les frontières.  — Benjamin Tovo